Vous êtes ici

Conférences "Inventaires Spéléologiques" - juin 2014 - Isle-sur-le-Doubs

    Lorsque le Comité Départemental de Spéléologie du Doubs projeta de se lancer dans l'Organisation d'un Congrès Régional, de suite, le "Thème des Inventaires Spéléologiques" s'imposa ....

    Il faut rendre à César ... on connait la maxime ... Le premier à proposer le "Thème des Inventaires Spéléologiques" fut Claude Paris. Il faut dire que le Tome V était sorti une année auparavent et que la basekarst pointait déjà le bout de son nez et avec elle des nouveaux horizons et de nouvelles persectives ... 

    Jean-Pierre pris les choses en main et concocta un programme très riche avec des intervenants et des conférenciers de très haute qualité :

     

    LES CONFERENCES INVENTAIRES SPELEOLOGIQUES
      Conférences inventaires Intervenants   RESUME

    PRESENTATIONS

    A TELECHARGER

    1 Basekarst : Un outil pour continuer l’inventaire spéléologique du Doubs Eric Georges, Jean-Pierre Villegas : Responsables du Groupement pour l'Inventaire, la Protection et l'Etude du Karst (GIPEK). L'histoire de L’Inventaire Spéléologique débute dans le Doubs dès 1901 avec Eugène Four-nier. Depuis 1986, Le Grou-pement pour l’Inventaire, la Protection et l'Etude du Karst (GIPEK) assure la continuité et publie le tome 5 en 2012. Un total de 6439
    de références. L'objectif de Basekarst est de le faire vivre en l'actualisant et en le précisant. Nous avons également l'ambi-tion de conserver l'en-semble des documents et en particulier les données topographiques, études et autres observations... L'outil que nous allons vous présenter, a été conçu pour des explorateurs. Nous envisageons un fonctionne-ment à l'échelle locale car il nécessite coopération et confiance entre ses contri-buteurs.
     

    VIDEO DE PRESENTATION DE LA BASEKARST

     

    2 Karsteau Joêl Roy et François Ichas Joël Roy et François Ichas nous ont présentés le fonctionnement de la base de données et nous ont informés sur le déve-loppement envisagé .  
    3 L’inventaire de l’Ain Bernard Chirol Bernard Chirol nous in-forma sur la longue his-toire des inventaires spé-léologiques du départe-ment de l’Ain ce qui nous a permit de découvrir des auteur du passé .  
    4 Grotto Center Frédéric Urien Président de l'association Wikicaves.   Grottocenter est un site Internet qui fut dé-veloppé en 2008 par Clé-ment Ronzon du Groupe Spéléologique Vulcain. Le projet s’est progressive-ment structuré avec la vo-lonté de construire une base de données réalisée par les Spéléos pour les Spéléos. En janvier 2013 est née l’association Wiki-caves qui édite Grottocen-ter et qui permet d’organi-ser le débat et d’assurer des prises de décisions démocratiques. Le finance-ment pérenne de la FSE offre à Grottocenter l’assu-rance de s’inscrire dans la durée. L’association Wiki-caves propose aux fédéra-tions, comités locaux, clubs et autres auteurs de conte-nus, de s’engager dans des partenariats afin que leur
    travail soit partagé dans le respect du droit d’auteur. Ces partenariats permettent de proposer un contenu de qualité et de mettre en oeuvre les moyens requis pour pré-server le milieu souter-rain.
    Présentation GrottoCenter
    5 Aspects juridiques
    Gestion des sites de pratique
    Claire Lagache-Grossoeuvre, conseillère technique nationale Claire Lagache a présentée deux conférences :
    les diapos du juriste de la FFS Yves Besset qui nous renseigna sur tous les aspect législatifs concer-nant les inventaires et les données qui y sont inclu .
    Claire Lagache a parlée des interactions inventaires - topoguides , explorations - visite de classiques .

    Présentation de Claire

    Présentation d' Yves

    6 Les inventaires spéléologiques, différentes approches Gérard Rüegg Depuis la naissance de la spéléologie moderne les inventeurs ont publié leurs découvertes. Ces publica-tions sont de différents types, ainsi on trouve des récits, des travaux scienti-fiques, mais aussi de véri-tables inventaires de cavi-tés très complets. Nous allons tenter l'analyse des conséquences de telles publications et leurs évolutions à travers le temps par l‘exemple de quelques pays européens.  
    7 La base autrichienne en ligne : Spélix Harry Zeithofer (concepteur et webmaster), Bérénice Cottens Harry Zeithofer avec le soutient de Bérénice Cottens ( traduction ) nous ont montrés le fonctionnement de la base de don-nées Spelix qui couvre tout l’Au-triche .  
    8 L’inventaire en Suisse Philippe Häuselmann ISSKA + Société Suisse La communication présente les inventaires de cavités suisses ainsi que leur finan-cement, leur intérêt et leurs problèmes possibles. Par exemple, la balance entre une diffusion large des cavi-tés suisses et leur protection environnementale est sou-vent difficile à maintenir ou à négocier. D'autre part, la publication d'un inventaire à grande surface permet de faire un point des connais-sances actuelles et d'y dresser un bilan des activi-tés pluri décennales. Dans les Alpes, un inventaire classique exhaustif n'est guère possible face à la quantité de cavités. Que faire? On doit, de plus, faire la différence entre les in-ventaires publiés et acces-sibles et les archives de la société suisse de spéléolo-gie, qui prend tous les plans et descriptions de grottes, mais qui n'est pas pour un usage public. L’inventaire en Suisse Philippe Häuselmann ISSKA + Société Suisse Inventaire  
    9 Inventaire des circulations souterraines reconnues par traçages Elodie Recchia, DREAL de Franche-Comté Elodie Recchia nous a présentée le travail de la DREAL . Elle nous a par-lée de l’interêt que repré-sente notre travail pour la DREAL tout en précisant qu’un éventuel soutient est assez limité . Présentation
    10 L’observatoire hydrogéologique « Jurassic Karst » du laboratoire de chrono-environnement UMR 6249 CNRS/Université de Franche-Comté L'objectif de l'ob-servatoire hydrogéologique "Jurassic Karst" (https://zaaj.univ-fcomte.fr/) est l'étude sur le long-terme des relations entre l'occu-pation des sols au niveau des zones d’infiltration du karst et la chimie de l'eau à l'exutoire. Le dispositif a progressivement été mis en place par le laboratoire de Chrono-Environnement depuis 2009 et regroupe aujourd'hui 4 sites entre Baume-les-Dames et Mouthe. Les collaborations avec les spéléologues nous permettent d'installer des stations de suivi dans des grottes, ce qui nous fournit des informations sur le fonctionnement interne du karst. Nous travaillons ainsi déjà avec le groupe spéléo-logique de Clerval Baume-les-Dames pour accéder à la grotte d'En Versenne près de Fontenotte.  
    11 Méthodes de collecte de données climatiques dans les grottes Michele Motta, Luigi Motta Université de Turin   Qu’est-ce que la température d’une grotte? Pour les applications des inventaires au domaine biologique, les mesures de température ont surtout le but de connaitre la tempé-rature moyenne et les ex-cursions thermiques. Il faut mesurer d’une façon stan-dard la température du sol, pas de l'air, à une distance suffisante de l’ouverture de la grotte.
    D’après les travaux con-duits pour le projet CAVE-LAB, on propose d'intro-duire les données ther-miques dans les inven-taires. On a distingué dans le Piémont quatre groupes des conditions thermiques hypogées, qui correspondent également à des groupes de grottes avec différente faune.
    Présentation M&L Motta
    12 L’inventaire national, liens avec le BRGM Didier Cailhol, commission scientifique et administrateur FFS Didier Caihol a parlé des relations entre la FFS et le BRGM . Il nous a présenté la base de données BD Cavités du BRGM .  
    13 Présentation du BBS et démo de la version en ligne Patrick Deriaz, Swiss Speleological Society Library Patrick Deriaz nous a déve-loppé de quelle manière le BBS voit le jour . Il nous a orienté que cette publica-tion de l’UIS pouvait désor-mais être consultée libre-ment en ligne . Présentation BBS