Vous êtes ici

Lien avec la DDT25

     

    La prise en compte des données de l’inventaire spéléologique

    dans le cadre de la prévention des risques naturels à la DDT du Doubs

     

    La DDT 25 est la Direction Des Territoires du Doubs

     

    I. Les missions

     

    L’unité en charge de la prévention des risques naturels à la DDT 25 assure les missions suivantes :

     

    1) définition des zones à risque, principalement inondation et mouvement de terrain.

     

    2) sur les territoires à enjeux, établissement de plans de prévention des risques, documents « clé en main » pour la prévention, comportant des cartographies des zones à risque et un règlement, utilisable directement par les riverains, les collectivités, les professionnels de l’urbanisme et de la construction, etc...

     

    3) sur les autres territoires, établissement de « doctrines » permettant de définir des mesures propres à assurer la prévention des risques en cas de projets de construction ou aménagement.

     

    Par exemple, de manière très schématique, la doctrine en matière de prévention des risques de mouvement de terrain dans le Doubs prévoit, pour les projets de construction :

    - des recommandations techniques en aléa faible,

    - des prescriptions techniques ou études géotechniques en aléa moyen,

    - des interdictions de principes en aléa fort,

    - des interdictions formelles en aléa très fort.

     

    4) expertise « risque » sur de nombreux projets (permis de construire, documents d’urbanisme, dossiers spécifiques -ICPE, Loi sur l’eau...-, demandes de particulier, etc...)

     

    L’ensemble des données « risque » connues de la DDT25 peut être consulté sur le site de la préfecture du Doubs, www.doubs.gouv.fr, onglet « politiques publiques », rubrique « sécurité et protection de la population », sous-rubrique « risques majeurs ».

     

     

    II. L’utilisation des données de l’inventaire spéléologique

     

    Le risque mouvement de terrain a trois composantes dans le Doubs :

    - le risque glissement de terrain,

    - le risque éboulement/chute de blocs

    - le risque affaissement/effondrement d’origine karstique

     

    Pour ce dernier type de risques, la connaissance du milieu karstique, principalement au niveau de l’interface sol/air, est très importante. Il sera très utile d’inventorier un maximum d’indices karstiques (dolines, pertes, gouffres, sources, émergences, exsurgences...). Les données de l’inventaire spéléologique complètent la connaissance de la DDT sur ce plan. L’ensemble de ces données est utilisé pour élaborer l’atlas des secteurs à risque de mouvement de terrain (dématérialisé et disponible à l’adresse internet précitée).

     

    La seule donnée interrogeable de l’inventaire spéléologique est le type d’indice karstique (gouffre, perte, émergence...)

     

    La mise à disposition des données de l’inventaire spéléologique fait l’objet d’un conventionnement entre la DDT et le GIPEK.

     

    Dans l’atlas mouvement de terrain, le risque affaissement/effondrement est matérialisé de la manière suivante :

    - représentation des indices karstiques, associés à un aléa fort ;

    - représentation de zones à forte densité d’indices karstiques, associées à un aléa fort ;

    - représentation de zones à moyenne densité d’indices karstiques, associées à un aléa faible.

     

    Extrait de l’atlas mouvement de terrain (outil « Cartélie » sur l’internet préfectoral)

     

    La DDT applique ensuite, chaque fois qu’elle en a l’occasion, sa doctrine en matière de prévention des risques de mouvement de terrain.

     

    La DDT souhaite continuer la collaboration avec le GIPEK, permettant de compléter et affiner la connaissance des phénomènes à risque de mouvement de terrain d’origine karstique.